La lipolyse à la PPC est une nouvelle technique d'injection utilisée pour réduire les masses graisseuses localisées. Technique alternative à la liposuccion.

Lipolyse à la PPC

LIPOLYSE à la PPC est une nouvelle technique d’injection.

Introduction
Les injections de PPC* associées au désoxycholate sont utilisées depuis longtemps pour réduire (dissoudre) les amas graisseux localisés.
Cette technique est une alternative à la liposuccion.

Mode d’action
La PPC est un lipide (glycérophosphate) naturellement présent dans l’organisme humain et dans certains aliments comme le poisson ou certaines algues (soja).
Son action est d’émulsifier les graisses c’est-à-dire de libérer les acides gras hors des adipocytes.
C’est pourquoi on l’a utilisé comme médicament dans les embolies graisseuses et aujourd’hui en médecine esthétique pour le traitement de la silhouette.

Zones traitées
Toutes les zones corporelles ou l’on peut par la mesure du pli cutané constater la présence de tissu graisseux hypodermique.

  • Les bras,
  • Le dos,
  • L’abdomen,
  • La taille,
  • Les hanches,
  • Les culottes de cheval,
  • Les genoux,
  • Même le double menton,
  • Et les poches sous les yeux.

* PPC : Phosphatidylcholine.

LA TECHNIQUE CLASSIQUE

Après désinfection soigneuse de la zone à traiter, on injecte la PPC comme en Mésothérapie soit à l’aide d’une aiguille unique ; 0,2 à 0,5 cc sont injectés en profondeur dans le tissu adipeux tous les 2 à 3 cm., soit à l’aide d’un dispositif Multiinjecteur (3, 5 ou 7 aiguilles).

LA NOUVELLE TECHNIQUE

Nous avons mis au point une nouvelle technique d’injection à la canule, afin de déposer le produit de façon plus homogène et d’imprégner complètement le tissu adipeux concerné.
La profondeur est aussi mieux contrôlée et différents plans de profondeur peuvent être traités.
Cette technique ressemble à l’infiltration tumescente que l’on pratique avant la Lipoaspiration : on peut d’ailleurs additionner le produit injecté avec un certain pourcentage de Lidocaïne – Le traitement devient alors très rapidement indolore.
Autre avantage :
Lorsque la totalité du produit a été injecté, on peut par des moments de va et vient de la canule, « tunelliser » la zone traitée afin de mieux répartir encore la substance active (cette étape est indolore puisque l’anesthésie est alors complètement active).
Les canules sont adaptées en longueur et en diamètre à la zone traitée depuis de très fines canules 30 G / 3 cm. pour les poches orbitaires graisseuses jusqu’à 18 G / 9 cm. pour une culotte de cheval par exemple.

SUITES

En dehors des hématomes et ecchymoses consécutifs à toute injection, il y a obligatoirement une réaction inflammatoire (rougeur, chaleur, gonflement et sensibilité) qui témoigne du mode d’action de la PPC sur les membranes des adipocytes avec la libération d’Histamine.
Les symptômes qui peuvent persister quelques jours sont donc témoins de l’efficacité du traitement et ne doivent pas être combattus par la prise d’anti-inflammatoire.

QUE DEVIENT LA GRAISSE ?

L’action de la PPC se fait sur la membrane cellulaire des adipocytes qui devient poreuse et laisse passer les acides gras intracellulaire qui vont se répandre dans les tissus avoisinants et être éliminés progressivement par le système veino-lymphatique.

LE PROTOCOLE DE SOIN

Chaque séance peut éliminer environ 30 % de la masse grasse, il faudra donc entre 2 et 4 séances pour avoir un résultat complet.
Le processus métabolique d’élimination complète des graisses étant lent, il faut respecter 2 mois entre chaque séance.

Prenez rendez-vous !

Nos délais de rendez-vous sont adaptés à votre prescription médicale.
En cas d’urgence, composer le 112.

Votre centre le plus proche
ParisAnnecyLyonMontbéliardBruxellesGenèveLuxembourg